Lucia Iniguez Psychologue

Douleur chronique

Bien que dans cette section je parle surtout de l’accompagnement de la douleur chronique ou persistante tout ce que j’expose on peut le généraliser également à l’accompagnement de la maladie chronique que je propose également. Très souvent les deux vont ensemble. Et lorsque la douleur est chronique, désormais, l’Organisation mondiale de la santé la reconnaît comme une maladie à part entière et non plus comme le symptôme d’autre chose.  

Il existe deux types de douleur chronique : la douleur chronique primaire, lorsqu’elle n’a pas de cause particulière, comme dans le cas de la fibromyalgie, et la douleur chronique secondaire qui survient en association avec des maladies ou des problèmes sous-jacents, comme le cancer ou la polyarthrite rhumatoïde, par exemple. 

Vivre avec une douleur persistante et/ou une maladie chronique peut être extrêmement difficile. Je sais bien de quoi je parle (pour en savoir plus sur mon expérience personnelle avec la maladie et la douleur chronique CLIQUEZ ICI). 

Aussi loin que je me rappelle la douleur chronique a toujours été présente dans ma vie d’une façon ou d’une autre : 

Ma grand-mère et ma mère ont toujours souffert de douleurs chroniques.  

Une de mes filles souffre, depuis ses 8 ans, d’une maladie chronique rare appelée Syndrome Douloureux Régional Complexe (ou Algodystrophie) dont le symptôme principal, mais loin d’être le seul, est la douleur la plus extrême qui existe (pour en savoir plus sur le SDRC CLIQUEZ ICI).  

Moi-même j’ai souffert de douleurs persistantes à une période de ma vie.  

La douleur chronique est bien plus qu’une simple douleur physique. Elle affecte considérablement la qualité de vie, le fonctionnement quotidien, le bien-être psychologique, la vie sociale, le travail et les finances des personnes qui en souffrent… 

Le fait de consulter un psychologue ne signifie pas que la douleur est dans votre tête ou que vous êtes « fou ». La douleur est bien réelle et elle n’affecte pas seulement votre corps ; elle a un vrai impact sur votre qualité de vie. 

Les psychologues spécialisé.es dans la douleur chronique pouvons jouer un rôle important dans sa gestion car nous pouvons vous aider à : 

  • Mieux comprendre votre douleur : sa nature, les mécanismes neurobiologiques sous-jacents, les facteurs déclencheurs et protecteurs… 
  • Mieux comprendre et traiter les aspects émotionnels, cognitifs et comportementaux associés à la douleur et les répercussions sur votre vie quotidienne 
  • Développer des outils de gestion de la douleur telles que la relaxation, la respiration, la visualisation, la méditation, la distraction… 
  • Développer des outils pour gérer et traiter le stress, l’anxiété et/ou la dépression qui accompagnent souvent la douleur (et la maladie) chronique et contribuent à augmenter sa perception 
  • Identifier et modifier les pensées et les croyances dysfonctionnelles sur la douleur ou la maladie qui aggravent souvent sa perception et augmentent la détresse émotionnelle.  
  • Identifier et gérer les comportements d’évitement qui peuvent limiter les activités et aggraver votre condition afin de pouvoir reprendre des activités significatives malgré la douleur. 
  • Vous soutenir dans l’adaptation aux changements significatifs que la douleur ou la maladie peut vous imposer dans votre vie quotidienne et vous aider à trouver un nouvel équilibre dans votre vie. 

En travaillant en collaboration avec d’autres professionnels de la santé, tels que les médecins, les kynesithérapeutes et les spécialistes de la gestion de la douleur, les psychologues pouvons contribuer à offrir une approche holistique et complète de la gestion de la douleur persistante. 

Même si les causes physiques et les symptômes persistent, la psychothérapie pourra aider les personnes à mieux gérer leur état, à avoir un plus grand sentiment de contrôle et à améliorer leur qualité de vie. Pour atteindre ces objectifs on doit aborder et comprendre la douleur chronique depuis une optique biopsychosociale.  

Ainsi, dans la sphère biologique on tiendra toujours compte de l’importance cruciale de l’activité physique, du sommeil réparateur et de l’alimentation (pour en savoir plus sur l’importance de l’alimentation dans la gestion de la douleur chronique CLIQUEZ ICI) 

Dans la sphère psychologique on travaillera sur tous les facteurs émotionnels et psychologiques dont on vient de parler ci-dessus. 

Et dans la sphère sociale, on prendra en compte l’entourage proche qui est aussi impacté par la douleur chronique.  

Si vous souhaitez savoir davantage sur mes accompagnements CLIQUEZ ICI 

Je suis l’auteure de « Milly et la boîte magique -Apprivoiser et gérer la douleur persistante chez l’enfant », un livre accessible, didactique, positif et plein d’espoir pour toute la famille autour de la douleur et la maladie chronique infantile inspiré de l’histoire de ma fille. 

Pour connaitre davantage sur le livre CLIQUEZ ICI