Lucia Iniguez Psychologue

Les consultations

Les enfants

L’enfance est une période fondamentale dans la vie de tout individu. La personnalité de chaque enfant se développe au cours des premières années de sa vie avec ses parents et/ou les adultes de référence. Ces premières relations humaines sont cruciales dans la vie d’un enfant et influencent plus tard son développement émotionnel. C’est à travers ces liens qu’il apprend à communiquer avec le monde et avec lui-même. 

Les adultes jouent ainsi un rôle fondamental : ils sont des modèles et des guides pour la croissance et le développement psychoaffectif de leur enfant. L’enfant apprend de ses parents les valeurs, les croyances, les modèles éducatifs et les rituels familiaux qui l’accompagneront tout au long de sa vie. 

Le rôle des parents est essentiel dans la thérapie. Ils font partie intégrante de celle-ci et ma tâche est d’accompagner l’enfant et la famille et de les aider en leur fournissant des outils pour faire face aux difficultés qu’ils rencontrent. 

Pendant l’enfance, l’enfant vit en constant développement et changement, normaux et nécessaires tant que l’il/elle peut y faire face sans trop de tracas.  Cependant, des événements stressants et difficiles peuvent survenir et causer des difficultés affectant leur fonctionnement normal. La séparation ou le divorce des parents, la maltraitance, la négligence, les deuils, la maladie, les problèmes à l’école, les difficultés dans les relations sociales… sont des événements qui causent, dans la majorité de cas, beaucoup de souffrance chez l’enfant. 

Cette souffrance peut s’exprimer de façon très différente selon l’âge, la personnalité et la nature des problèmes. Les parents, préoccupés ou informés par l’entourage ou l’école décident de prendre rendez-vous pour leur enfant qui souvent, en apprenant qu’il peut bénéficier d’une assistance face à une situation ou à un vécu douloureux, se sent soulagé et motivé. 

En thérapie avec un enfant, la communication est essentielle, mais fréquemment, les enfants ne possèdent pas les mêmes compétences en communication verbale et n’ont pas le même niveau de recul qu’un adulte face aux difficultés vécues. Grâce à l’emploi d’outils de médiation tels que le dessin, les jeux et les livres, je peux ainsi aborder ces difficultés et les traiter avec plus de douceur. 

 

Quelques signes qui pourraient témoigner de la souffrance d’un enfant et qui sont souvent à l’origine d’une demande de prise en charge thérapeutique : 

  • Modifications des comportements alimentaires  
  • Difficultés à s’endormir ou à rester endormi  
  • Changements émotionnels : Une tristesse persistante, une irritabilité, une colère fréquente, des pleurs fréquents, une anxiété, une peur excessive… 
  • Retrait sociale : Absence des échanges sociaux, isolement, évitement de ses amis ou de ses activités favorites. 
  • Changements du comportement : Agitation, hyperactivité, comportements impulsifs, violents, opposition, agressivité… 
  • Baisse des résultats scolaires, manque d’intérêt pour l’école, absences fréquentes, problèmes de concentration… 
  • Fatigue, symptômes ou douleurs physiques persistantes sans raison médicale   
  • Automutilation ou comportements autodestructeurs 

Ces symptômes ne sont pas propres à un problème particulier et peuvent être attribués à différents facteurs. Si vous remarquez certains de ces comportements chez un enfant il est essentiel de faire appel à un spécialiste de la santé mentale ou à un pédiatre afin d’obtenir une évaluation adéquate et des conseils.  

Les adolescents

Le passage de l’enfant à l’adulte est une étape cruciale qui s’accompagne de nombreux changements physiques, psychologiques et sociaux, d’incertitudes, de nouvelles exigences et de constantes adaptations. 

Le problème survient lorsque les changements normaux de cette phase deviennent difficiles à gérer et apparaissent des symptômes comme l’anxiété, la dépression, des troubles du sommeil, des troubles de conduites alimentaires, des difficultés scolaires, des conduites agressives ou violentes envers soi ou les autres, des troubles du comportement, une phobie sociale, de l’isolement, des conduites à risques ou des addictions, des troubles de l’image de soi, une faible estime de soi, etc. 

Les séances thérapeutiques peuvent s’avérer cruciales pour aider les adolescents à surmonter ces difficultés. Mon objectif consiste à développer un lien de confiance et à créer un environnement où l’adolescent.e se sentira accueilli.e et écouté.e sans porter de jugement. 

Même si les parents sont dans la majorité de cas à l’origine de la demande d’accompagnement, je laisse toujours à l’adolescent.e la possibilité de poursuivre ou non notre travail. Il me semble essentiel que l’adolescent.e soit totalement engagé.e dans le processus thérapeutique et souhaite le poursuivre pour en tirer des avantages.  

La collaboration avec les parents est précieuse. Si les parents comprennent ce qui est normal et ce qui ne l’est pas à l’adolescence, ils sauront quand et comment agir. S’ils comprennent ce que leur enfant adolescent.e traverse et attend d’eux à ce stade de leur vie, il leur sera plus facile de répondre aux besoins spécifiques de l’adolescent.e et ça sera plus facile de revenir à l’équilibre familial. 

Les adultes

Avez-vous : 

Des problèmes d’anxiété, de dépression, de stress, des phobies, des peurs… ? 

Des difficultés relationnelles avec des membres de votre famille, vos amis, vos collègues, votre chef… ? 

Des difficultés à vous affirmer, à exprimer vos émotions, à établir ou gérer les relations sociales ? 

Des deuils difficiles qui vous empêchent de profiter de la vie ? 

Des traumatismes qui vous emprisonnent dans une vie d’angoisse et de souffrance ? 

Un besoin de travailler sur une meilleure connaissance de vous-même, de votre identité, de vos valeurs, de vos objectifs de vie et croissance personnelle ? 

Un besoin de trouver un sens à votre vie ? 

 

Vous êtes au bon endroit. 

Je sais bien à quel point demander de l’aide psychologique à un.e inconnu.e est une démarche personnelle qui n’est pas facile.   

Appeler un.e psychologue est une décision qui peut prendre du temps. Un temps où l’on se pose des questions, où on hésite, où on doute : « Je ne vais pas bien, mais ça va passer », « Quand je serai en vacances ça ira peut-être mieux » « À quoi peut me servir de parler à un.e inconnu.e? », « Est-ce que j’ai réellement besoin d’une thérapie? »…  

C’est aussi le moment où on prendre conscience que l’on ne dispose pas, ou plus, de ressources nécessaires pour faire face à une situation qui fait souffrir. Et cette prise de conscience est loin d’être évidente… 

Mais quoi qu’il en soit, cette démarche courageuse correspond à une nécessité personnelle et intime d’être écouté.e, soutenu.e, voire conseillé.e lorsque l’on se retrouve démuni.e face à ses propres interrogations et souffrances. 

Parfois, peu d’entretiens peuvent aider à débloquer une situation qui avait, jusqu’alors, engendré du stress, de l’anxiété, des angoisses, de la tristesse, de l’incompréhension, du sentiment d’impuissance…  

D’autres fois, selon votre demande et vos objectifs, un accompagnement thérapeutique plus long (mais déterminé dans le temps) vous permettra une meilleure compréhension de vos émotions, de vos ressentis, de vos interrogations, de vos difficultés, de vos blocages : 

-En travaillant sur vos ressources, vos compétences, vos besoins et vos valeurs, 

-En vous aidant à disposer de nouveaux outils et à élaborer des stratégies plus efficaces pour surmonter vos difficultés  

-En travaillant sur la confiance en vous-même, votre liberté et votre épanouissement 

Tout cela à travers le travail sur votre propre histoire et sur les mécanismes de protection que à un moment donné étaient utiles mais qu’aujourd’hui ne le sont plus du tout. 

Et en comprenant en fin de compte, que bien que nous ne puissions pas revenir en arrière pour changer notre passé, nous pouvons choisir comment y faire et continuer de là où nous sommes pour changer la fin. 

Me contacter

Vous avez besoin de plus d'informations?
Psychologue* sur Nice ou à distance en visio

* titres délivrés par l’Autorité Régionale de Santé, garantissant l’authenticité du diplôme de psychologue (le titre est régi par l’article 44 de la loi n° 85-772 du 25 juillet 1985 et du décret n° 90-255 du 22 mars 1990, protégeant l’exercice illégal de la profession). N°RPPS: 10010043635 N°SIRET : 879027613